Le crowdfunding
dans ma ville

Guide du porteur de projet

Ca y est vous êtes prêt et vous aller vous lancer dans l’aventure d’un projet de financement participatif : lisez notre guide du porteur de projet pour mettre toutes les chances de votre côté !

 

1/ Vérifier votre motivation et l’intérêt (local) de votre projet

Nous le répétons… mais c’est un point essentiel : avant de vous lancer, soyez sûr de votre motivation et de votre disponibilité pour mener ce projet !

Pour cela tester votre idée en la présentant à vos proches ou en en parlant dans votre quartier ou à des représentants de votre collectivité.

Les premiers retours seront déterminants pour valider la pertinence de votre projet et l’ajuster au besoin de vos concitoyens.

 

2/ Travailler la présentation de votre projet

Savoir présenter votre projet efficacement est la clé pour un bon départ : prenez le temps de bien comprendre votre projet et de peaufiner sa page de présentation avant de nous le soumettre. Elle sera la vitrine de votre projet et vous ne pourrez pas la modifier une fois validée.

  • Le texte de présentation

Ce texte est très important et vous devez lui accorder le temps qu’il mérite ! Il doit être clair pour ceux qui le liront sans vous connaître (pour réussir, votre projet ne devra pas être soutenu que par votre famille et vos amis) et enthousiasmant. Il ne doit pas être trop compliqué mais présenter un projet aussi précis que possible.

Pensez à bien y présenter :

  • L’équipe du projet : les contributeurs soutiennent autant un projet que des citoyens avec une vision de la société et un projet utile pour eux. Présentez-vous, expliquez comment vous avez eu cette idée, pourquoi elle est importante pour vous, comment vous allez pouvoir mener à bien ce projet avec vos compétences respectives.
  • Les objectifs du projet et ce que vous ferez avec l’argent récolté : les contributeurs s’engagerons d’autant plus facilement qu’ils sauront à quoi servira leur dons. L’utilisation de l’argent récolté doit être présentée de manière aussi précise et transparente que possible. N’hésitez pas à y faire figurer le coût des contreparties ou les commissions du site (6%) et du système de paiement (2%).
  • Anticipez également le fait que le montant de la cagnotte puisse être dépassé : que feriez-vous avec l’argent récolté en plus ? Il serait dommage de ne pas récolter plus de dons parce que les donateurs potentiels pensent que vous avez déjà ce qu’il vous faut. Présenter des usages supplémentaires possibles des dons.
  • Les travaux déjà réalisés : montrez que vous avez déjà réfléchi au projet, présenter vos recherches, études de marchés, prototypes, ou toute information qui mettra en valeur votre investissement dans le projet et qui crédibilisera votre demande de financement.

 

  • Créer de beaux supports de présentation

Le texte c’est bien mais ce n’est pas toujours ce qui attirera l’attention des internautes, il faut les charmer avec des visuels généreux et enthousiasmants qui refléteront le sérieux de votre projet. Pour cela, préparer des visuels de qualité au moins pour l’image de présentation de votre projet et pour enrichir le texte de présentation. Idéalement, créez également une vidéo de présentation de votre projet. Vous pouvez intégrer ces médias dans votre page de présentation.

 

  • Définir un objectif financier réaliste

Vous le savez : si vous n’atteignez pas le montant demandé à la fin de votre campagne, vous ne récolterez rien ! Par contre, si le montant des dons dépasse votre objectif, vous recevrez bien tous les dons…

Il faut donc définir un montant objectif qui soit pertinent : adapté aux ambitions présentées, suffisant pour rendre votre projet crédible, et pas trop élevé pour optimiser vos chances de réussite.

Attention à ces contraintes à prendre en compte pour fixer votre objectif :

  • Les commissions s’élèvent à 7,8% du montant total récolté (en cas de succès du projet uniquement) correspondant à 6% de commission Labelkoz et 1,8% de frais liés à la solution de paiement.
  • Le coût des contreparties et de leurs frais de livraison
  • Les impôts et taxes diverses dont la TVA si celle vous concerne

 

  • Définir une durée de collecte pertinente

Le site propose trois durées de collecte (30, 60 et 90 jours) et vous ne pourrez pas la modifier une fois la campagne débutée : choisissez avec soin !

Une campagne longue représente plus de temps pour atteindre l’objectif fixé… mais elle demande également un investi plus suivi. Une campagne courte se joue plus rapidement mais peut permettre une campagne plus dynamique.

 

  • Définir les contreparties

Les contributeurs aiment recevoir une contrepartie contre leur don, cela matérialise leur investissement dans le projet et permet également de les convaincre à faire un don si la contrepartie associée au montant avancée est intéressante.

Définissez avec soins vos contreparties :

  • Elles doivent représenter une gamme de montants variés, pour toutes les bourses, du plus petit (dès 1€) au plus important (et si on vous donnait 1000€, même une fois, cela changerait votre campagne)
  • Attention aux couts de création et de livraison des contreparties, à intégrer dans le calcul de votre montant objectif.
  • Les contreparties doivent être directement liées au projet !

 

 

3/ Animer votre communication pendant TOUTE la campagne

La publication du projet sur Labelkoz n’est que la première étape de votre projet : il faut ensuite assurer sa communication et l’animation de la communauté tout au long de la campagne.

  • Communiquer quotidiennement… ou aussi régulièrement que possible. Pour cela vous pouvez utiliser l’outil de publication d’actualité de votre page projet. Il vous faudra également relayer ces informations sur tous les canaux de communication à votre disposition (réseaux sociaux, envoi de mails à vos réseaux, etc.).

 

  • Fédérer une communauté en ligne : sur la page de votre projet via les commentaires… ou encore sur les réseaux sociaux. Une page Facebook, un compte Twitter, Instagram ou Snapchat sont autant d’outils gratuits que vous pouvez utiliser pour créer une communauté autour de votre projet et diffuser des informations sur l’avancée de votre projet.

 

  • Faire connaître votre projet dans votre quartier : Labelkoz soutient les projets citoyens et locaux. Le succès d’un projet passera donc par le soutien des habitants. Parlez de votre projet autour de vous, déposer des prospectus dans les commerces, mettez des affiches dans les lieux fréquentés… il faut investir le terrain !